Revenons sur Small Talk, la pièce de théâtre de Carole Fréchette !

Revenons sur Carole Fréchette

Revenons sur Small Talk, la prochaine pièce de Carole Fréchette, que la Compagnie de la Bobine devrait jouer entre mai et novembre 2018. Bien évidemment, on occultera juillet et août 2018, congés obligent.

Un peu de pitch piqué au dos du bouquin :Small Talk, la pièce de théâtre de Carole Fréchette ! Justine a du mal à communiquer avec ses contemporains. Entre sa mère aphasique, son père retiré dans un silence méditatif, son frère animateur de télé et sa belle-sœur explosive, elle décide de se prendre en main à coups de conseils glanés sur internet et d’ateliers divers. Traversant la pièce, un jeune homme blessé dont le destin croisera le sien…

Une mère aphasique ?

Tout est déjà dit dans ces quelques lignes. Une mère aphasique ! Tiens, appelons-là Reine comme Carole Fréchette l’a appelé et Reine a une grosse cerise ! Tout d’abord, mais qu’est-ce une mère aphasique ? On peut supposer que l’aphasie est la perte partielle ou totale de la faculté de s’exprimer, et de comprendre le langage qu’il soit parlé ou écrit. Et cela, malgré l’intégrité anatomique et fonctionnelle des organes de la phonation comme la langue ou le larynx, et indépendamment de toute atteinte neurologique d’origine sensorielle. L’aphasie est également et surtout le décalage entre l’idée que le malade veut exprimer, et celle qu’il exprime vraiment. Nous retiendrons cette dernière définition qui semble plus coller à la réalité théâtrale de Small Talk. Moi ?! Une grosse cerise ? Non ! Finalement, pas du tout ! Je n’ai pas de grosse cerise.

De rencontres ardues en discussions improbables, Justine observe les humains un peu comme elle se penche sur son microscope, notant, envieuse, leurs tentatives d’entrer en contact et de « parler petit ». Qu’est-ce qui émane de soi, qu’est-ce qui mène à l’autre dans une conversation ? Et qu’est-ce qui se construit ? On répondra à ses questions un peu plus tard même pour les questions « microscopes ».

Pascal B – Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment