Aujourd’hui nous allons chez le coiffeur. Coiffeur à cheveux bien entendu !

Et si on se faisait un coiffeur ?

Aujourd’hui, nous allons nous faire beau, nous allons chez le coiffeur. Et pendant que le chat gratte à la cuisine, c’est encore mieux. La Compagnie de la Bobine c’est pour nous, qui allons toujours très bien, nous pouvons dès à présent penser à vous tous qui vous présentez pour la première fois, mais surtout ne pas, comment dire, ne pas la citer. Je parle de la carte bien entendu. Nous sommes donc allés chez le coiffeur. Aujourd'hui, nous allons chez le coiffeur !Tu en penses quoi toi qui casse tout dans la cuisine ? Tu veux nous faire penser que tu ne casses rien dans la cuisine ? Ce que j’en pense c’est que l’expérience aidant on ne peut pas porter blanc-seing à n’importe qui ! C’est surtout que même si on peut faire confiance à n’importe qui, c’est à dire que l’on peut aimer tout le monde, ensuite alors les attitudes des personnes dans la durée peuvent influer sur le contenu de la suite, ou alors tout simplement la suite du contenu. Tout est question de proportions, si tu vois ce que je veux dire.

Et vous, vous avez des cheveux ?

Je peux vous dire que j’ai encore des cheveux. Enfin, pour l’instant j’ai encore des cheveux ! Et le coiffeur est toujours content ! Le coiffeur peut bien raconter sa vie, on ne va pas se faire encore des cheveux pour si peu. Ah ah toi le coiffeur tu sais comment parler à ceux à qui il reste des cheveux. Ah ah toi le coiffeur, si tu savais comme je me marre du fait peut-être à cause de tes questions nulles. On a de la chance et on espère ne pas s’être tromper tous les jours. Car quand tu appelles un chat un chat tu as les vrais chats qui se réveillent, et alors pas de surprises dans la boite.

Pascal B – Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment