Roberto Zucco – Bernard-Marie Koltès – Mise en scène

La mise en scène de Roberto Zucco par Roland Mastrippolito Roberto Zucco MisE en scène par Roland Mastrippolitoest attendue de pied ferme. Toutefois, il est remarquable d’avoir pu en aussi peu de temps intégré autant de morbidité et de fin d’univers. Ah ! ah ! ah ! Comme un chien qui s’étouffe, tu t’esclaffes et ris avant de vomir ton quatre-heures. Mis en scène par Roland Mastrippolito, ce chef d’oeuvre de Bernard-Marie Koltès, apporte sa cohorte de moribonds affamés déversant comme des piqûres d’insectes transgéniques. Mais est-ce la mort qui s’acharne ou la mort qui chante ?

Mis en scène par Roland Mastrippolito, Roberto Zucco saura vous faire rire comme il pourrait vous faire pleurer. Mais que sont ces tristes regards ? Ne dirait-on pas des visages de morts ?

Un père ? Une mère ? Une enfant ! Un policier ? Et puis qui encore ? Comment peut-on tuer des enfants ? Sommes-nous tous là pour pleurer ? Sommes-nous tous là pour faire le concours du plus gros malheur ? Sommes-nous tous là pour fêter la plus belle mort ? Ce n’est pourtant l’anniversaire de personne. Il faut penser sûrement que la mise en scène sera plébiscitée car sans rire et sans bonheur, la vie ne vaut d’être vécue.

Pascal B – Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment