Que vive le festival de théâtre amateur !!

Mais pourquoi parler d’un festival de théâtre amateur ? Car la Bobine n’est pas sectaire, elle cherche toujours à essayer de représenter ses pièces de théâtre amateur dans de nouveaux territoires comme un festival de théâtre amateur lorsque cela est possible. Lorsque cela est possible, et c’est là notre plus gros défaut. Car entre les festivals qui se passent à perpette ou ceux qui se passent en début d’année, notre structure pourtant évolutive ne nous permet pas finalement d’être présent tout au long de l’année. Nous en profitons pour remercier ici, sur la grande scène, les festivals de théâtre amateur qui commencent en avril et qui peuvent se terminer en décembre.

nscription_19e_Festival_de_théâtre amateur de Paris

Je voudrais vous parler d’un festival organisé tous les ans dans la ville capitale. Je veux vous parler bien entendu du festival de théâtre amateur de Paris. Par deux fois de suite, la Compagnie de la Bobine a postulé pour ce festival de théâtre amateur, la première année avec « Marat Sade de Peter Weiss, ou La persécution et l’Assassinat de Jean-Paul Marat représentés par le groupe théâtral de l’hospice de Charenton sous la direction de Monsieur de Sade ». Et là, le miracle culturel est arrivé car nous avons été sélectionné.Affiche-MARAT-SADE-version-6-petit-722x1024

Bien entendu, pas de festival de théâtre amateur en juillet ou en août car qu’on est plus de quinze sur scène, les petites folies culturelles  des organisateurs du dimanche ne pourront pas nous avoir. Dommage pour nous !

Pascal B – Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment