Elle trace l’affiche ? Tu t’en contrefiches ? Fichtre !

C'est Roberto Zucco !Ben voilà ! C’est l’affiche du prochain spectacle. C’est reparti pour un tour. C’est facile à dire. C’est facile à dire mais question affiche c’est plus difficile à faire. D’abord cherchez l’animal ! Mais quel animal ? Quel rapport y a-t-il entre l’affiche et l’animal ? Car question animal, c’est quand-même difficile à faire. Vous ne me croyez pas ? Un abruti n’est pas un animal pourtant. Pourtant, je sens qu’il y a quelque chose quand je parle d’affiche. C’est le titre qui vous gêne alors ? Elle trace l’affiche ? Tu t’en contrefiches ? Fichtre ! Si j’osais, je pourrais finir mon article maintenant mais j’ai tellement envie de rajouter des mots pour faire de longues phrases mais vous pourriez vous énerver.

C’est donc l’affiche du prochain spectacle ? Tout d’abord, il faudrait savoir de quoi l’on parle. Mais quel est donc ce prochain spectacle? Comment cela Roberto ? Comment cela ? Roberto Zucco  de Bernard-Marie Koltès !

Mais qui est Roberto Zucco ?Affiche Roberto Zucco final

Roberto Zucco, dangereux criminel qui vient de tuer son père, s’évade le soir-même de son arrestation. Débute alors une cavale jalonnée de meurtres, à commencer par celui de sa mère, et de rencontres dont la plus importante est celle de la Gamine, qu’il viole et qui, pourtant, s’éprend de lui.

Mais c’est quoi  Roberto Zucco ?

C’est la dernière œuvre de Bernard-Marie Koltès. Il l’écrit en 1988 alors qu’il se sait condamné par la maladie.
La pièce reprend les grands thèmes du parcours meurtrier de Succo.

Je vous jure, Madame, que l’on reparlera de Roberto. Je vous le jure. Je pourrai vous même vous parler de l’animal.

Pascal B – Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment