Aides les autres ! Et aussi ceux que tu ne connais pas

Aides les autres ! C’est facile à dire ! C’est facile à dire ! Aides les autres sans rien attendre en retour : c’est un peu moins facile. Mais c’est plus facile à vivre lorsque tu sais que sur la centaine de petites graines jetées au vent, il risque d’y en avoir peut-être moins d’une dizaine qui vont germer. Et comme tu ne connais même pas les graines que tu avais gardé, tu ne sais pas à quoi vont ressembler les fleurs qui vont pousser. Il est donc plus aisé d’aider les autres sans rien attendre en retour.

Aides les autres ! photo Didier Séjourné

Prenons la Compagnie de la Bobine, au hasard bien entendu.

Aides les autres ! Mais comment ça se passe ? Prenons la Compagnie de la Bobine, au hasard bien entendu. Tu as donc maintenant la possibilité d’avoir un site mais aussi un compte Facebook. On a aussi essayé Twitter, mais au premier piratage non confirmé, le petit oiseau s’est envolé. Voilà ! On commence par parler des troupes que l’on connaît, et dont on apprécie le travail. Nous n’avons aucune volonté de casser une troupe d’ailleurs, on recherchera toujours le côté positif de la force. Oui, vous l’avez bien compris, les autres, ce sont les autres troupes ou artistes qu’ils soient professionnels ou amateurs. L’exigence de Bob est la même, car il pense, peut-être à tord que la seule différence entre des professionnels et des amateurs est la capacité d’apprendre son texte et de s’imprégner de l’oeuvre que l’artiste aura mis peut-être des dizaines de jours à créer. La différence se situe donc peut-être au temps passé par le comédien à apprendre et à connaître son personnage et à s’inventer une histoire qui lui colle si bien à la peau qu’il est le seul à connaître la fin.

Si parmi les professionnels, il peut se dévoiler différentes castes et groupes visibles à l’oeil nu, il en est de même pour les artistes amateurs dont certains se complaisent à parfaire mille mois la pièce qui apparaîtra, ça c’est certain au pinacle du théâtre de foire ou de patronage. La chance du théâtre amateur est de pouvoir prendre des risques, et à se jeter à corps perdu dans une oeuvre qui même relue quatre fois ne dévoilera pas encore son mystère. C’est là le mystère du théâtre amateur. Si vous avez des idées sur le sujet, n’hésitez pas à prendre la plume du moment que vous n’insultez pas votre voisin. Un conseil : Aides les autres ! Et aussi ceux que tu ne connais pas.

Pascal B – La Compagnie de la Bobine

 

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment