Un souvenir pour un Bob qui n’est plus, mais toujours dans nos coeurs

C’est un souvenir pour un Bob qui n’est plus là, mais qui est toujours dans nos cœurs, et ce n’est pas facile à faire. Un souvenir pour une Bob qui n’est plus là, et c’est aussi difficile. La Bobine est triste de voir partir l’un des siens vers les contrées ou on ne revient pas. La Bobine est triste et a du chagrin. La vie continue malgré tout et pourtant. Et pourtant, on se rappelle des jours heureux et on se réjouit. C’est un souvenir pour un Bob, et ce n’est pas vraiment facile.

On se réjouit avec paresse, car on veut encore passer du temps avec Marie-Anne, quand les minutes s’égrènent et se confondent. Le temps s’arrête et on veut qu’il reparte à l’infini. On veut reprendre les discussions arrêtées pour de mauvaises raisons. souvenir pour un Bob ; Marie-France dans Marat Sade par la Comagnie de la Bobine au Festival de Paris 2014 148 Photo Bernard Piotte

Mais saviez-vous que Marie-Anne avait laissé ses quelques mots encore visibles, en parlant de Marat Sade de Peter Weiss, en parlant de la première pièce qu’elle avait jouée : Voici la pièce dans laquelle je vais jouer – une première pour moi !! Beaucoup de plaisir mais également un peu d’angoisse lorsque le moment sera venu de monter sur scène devant le public !! Oh panique ne m’empêche pas de dire mon texte !!!

L'affiche Marat Sade de Peter Weiss_ La Compagnie de la Bobine

L’affiche Marat Sade de Peter Weiss_ La Compagnie de la Bobine réalisée par Marie-Anne Faideau

C’est un souvenir pour un Bob qui n’est plus et ce n’est pas facile. Marie-Anne, on t’aime.

Pascal B – La Compagnie de la Bobine

Marat Sade Les costumes de scéne - Photo PB La Compagnie de la Bobine

La Fauvette avec Cocorico, Sansonnet et Tourlourou

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment