Le Suicidé de Nicolas Erdman : Quand suicide rime avec acide

Le Suicidé de Nicolas Erdman : Quand suicide rime avec acide, c’est tellement facile. Tu comprends ? Surtout ne m’interrompez pas ! Sinon, c’est goulag pour tous les contre-révolutionnaires, du boucher bouché au pope pop.

Le Suicidé de Nicolas Erdman : Quand suicide rime avec acide

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et quand suicide coincide avec comédie contemporaine, là, c’est l’affaire de la Bobine. Une fois de plus, la Compagnie de la Bobine, de la naissance au trépas, vous saisit au coeur de vos existences. TIC TAC ! Mais quelle heure est-il ? TIC TAC ! TIC TAC ! Mais ne soyez pas trop manichéen, derrière le rouge sang, il y a plus d’espoir que vous ne pensez. Sémione Séminovitch, héros malgré lui de cette tranche de vie essaye d’humaniser les extrémismes staliniens. TIC TAC ! TIC TAC ! C’est l’heure de clore notre histoire. C’est la fin du Suicidé.

Pascal B – La Compagniede la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment