Mort de Rire pour les Baladins de Marly : Prix du Jury pour Goldoni

« Mort de Rire » ? Un rapport avec notre prochaine pièce ? Il n’y a pas de raison d’en douterMort de rire : l'affiche ! Un double-sens encore, car là, on va parler du Prix du Jury de « Mort de Rire », le festival de théâtre amateur de Saint-Cyr-l’Ecole.

La première édition du Festival de Théâtre Amateur « Mort de Rire » s’est déroulée du 24 au 26 octobre dernier à Saint-Cyr-l’Ecole, commune limitrophe de Saint-Quentin en Yvelines, Organisé par l’Amicale Laïque saint-cyrienne, ce nouveau rendez-vous théâtral présentait quatre pièces : 

  • Je veux voir Mioussov de Valentin Kataïev par la Compagnie Long’oeil,
  • Les aventures d’Odile et JB  par la Compagnie Cent Visages,
  • Le bonnet du fou de Luigi Pirandello par la Compagnie Les Baladins de Marly,
  • La Maison du Lac d’Ernest Thompson par la Compagnie  Comedia del Ablys,

sans oublier un spectacle Jeune Public.  « Il était une fois les savants » par Sophie Raoul-Jourde, conteuse de la Compagnie « La Farandole des Contes »

Bob avait déjà écrit un article sur Je veux voir Mioussov de Valentin Kataïev par la CITHEM, et écrira donc sur plouf-plouf-plouf …mais…mais… vous pensez-vraiment qu’un Prix du Jury s’obtient à la courte paille. Mort de rire !! Euh ! C’est de l’humour ! Mort de rire !!!

C’est donc Le bonnet du fou de Luigi Pirandello par la Compagnie Les Baladins de Marly qui remporta le Prix du Public.

Le Bonnet du Fou par les Baladins de Marly  - Prix du Jury  du Festival "Mort de Rire"

Le mari de Madame Fiorica a une liaison avec la femme de son employé ….Cela aurait pu être un vaudeville, mais sur fond de Sicile et de vengeance, cette comédie a pour thématique principale ces moeurs hautement codifiés qui régissent vie publique, vie privée et honneur. Un jeu de dupes où le ridicule tue et fournit le prétexte à la sentence : la folie libératrice, source de vérités.

Un petit extrait ? Cliquez sur le mot Baladins ! Mais non, pas là ! Plus bas !!

Pascal B – La Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment