» C’est moi, Charlotte Corday de Caen ! « 

 » C’est moi, Charlotte Corday de Caen !  » 
Nous avons tous appris à l’école que Jean-Paul Marat avait été assassiné par Charlotte Corday et que celle-ci venait de Caen… Mais savez-vous quel souvenir concret la douce Charlotte a laissé dans sa bonne ville normande ? Bien loin des cours d’histoire de notre enfance c’est un bon, un très bon souvenir même, qui a le goût de chocolat…
Chocolats Charlotte Corday
Explication : Marie-Anne-Charlotte de Corday d’Armont, retenue par l’Histoire sous le nom de Charlotte Corday était d’abord pensionnaire à l’Abbaye aux Dames avant sa fermeture par la Révolution. Elle a ensuite vécu chez sa tante au 114 rue Saint Jean à Caen avant de monter à Paris pour assassiner Jean-Paul Marat.

Il ne reste rien des maisons de l’époque, la ville de Caen ayant été presque entièrement détruite pendant la deuxième guerre mondiale, en particulier lors du débarquement en juin 1944. 
Mais à l’emplacement de cette maison où elle a vécu, on trouve maintenant une chocolaterie réputée pour ses fabrications artisanales, dont l’enseigne est simplement « A Charlotte Corday ». Une très bonne adresse, recommandée par Bob qui a goûté quelques échantillons…
 
Et c’est ma tante venue de Caen qui me les a apportés…
Pierrick – Marat La Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment