L’aphonie : La guillotine du comédien, hhh !

L’aphonie : hhh !

L’aphonie ? l’aphonie ? La guillotine du comédien, c’est le titre de cet article ? Il y a sûrement un jeu de mot à deux centimes d’euros ! Méfions-nous ! Du coup, d’un coup, j’ai mal à la tête, j’ai la gorge qui racle, je commence à prendre goût à l’acide acétylsalicylique mais rien n’y fait, je passe mon temps à me plaindre de ce que j’aurai pu faire, de ce que je pourrai faire si cette maudite céphalée qui en passant par mon plexus solaire ne se transformait pas en gigantesque marteau en heurtant sans complexes mes côtes, et mes côtes, et mes pauvres côtes endolories qui me poussent vers l’aphonie !

Et si l'aphonie...photo PB La Compagnie de la Bobine

Aphonie ? Guillotine ? photo PB Compagnie de la Bobine– hh aphonie ?
– Raaaaaaaaaaaaaaaa ! Marat – Sade ?
– Roux alors ! La Fauvette ?
– Je parle doucement car je fais du théâtre.
– L’aphonie ?
– L’aphonie est la perte de la voix.
– Et si ? Sade ? Marat ?
– Que vient faire Bob là-dedans ?

– Je parle de ce que j’ai vécu . Je parle de la maladie qui me surprend au milieu de la nuit jusqu’au saut du lit et qui ne me procure que douleur et peur de la représentation. La peur d’être aphone. Mais c’est le secret du comédien !

– Tu as peur pour rien, Bob ! Dans ta vie réelle, tu existes toujours même en étant aphone. Et sur scène, ton personnage existera toujours. Mais, je me demande ce que tu pourrais faire si le rôle titre rendait la voix ? Comment ça rien ? ni médecin, ni charlatan, ni prophète ? Tu te méfies  des infos glanées sur la toile. Tu as raison. Ta santé est en jeu. Va tout de suite voir un médecin pour savoir comment guérir de ton d’aphonie.

– Je parle de ce que j’ai vécu . Cette situation n’est pas inédite. Nous sommes prêt à parer au pire. Nous sommes prêts.

P.B La Compagnie de la Bobine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment