Aux armes ! C’est Marat Sade de Peter Weiss qui arrive

Répétez après moi cent fois : Marat Sade de Peter Weiss. On y va ? Marat Sade de Peter Weiss, Marat Sade de Peter Weiss, comment-ça non ! On s’arrête à deux ? Mais comment voulez-vous que nous arrivions à vous faire décoller de vos canapés ? Comment voulez-vous que je fasse ? Vous refusez la méthode Coué ? C’est pourtant la méthode qui marche avec votre petit écran plat.  Pour la dernière fois, apprenez à voir, apprenez à juger ! Vite ! Tirez la chasse afin de chasser toute cette culture audio-visuelle avant qu’elle ne vous péte à la gueule. Voulez-vous que je vous donne les armes afin que vous puissiez essayer de maîtriser toute cette histoire que vous auriez pu apprendre dans vos cours d’Histoire. Prenez-votre index ! Inclinez le et approchez le de la télécommande, et appuyez sur le bouton stop. Quel suspens !!

Aux armes ! C'est Marat Sade de Peter Weiss - copyright PB La Compagnie de la Bobine

Aux armes ! C’est Marat Sade de Peter Weiss – copyright PB La Compagnie de la Bobine

Marat Sade de Peter Weiss - Copyright La Compagnie de la Bobine

Marat Sade de Peter Weiss – Copyright La Compagnie de la Bobine

Maintenant ouvrez vos oreilles et rattrapez le temps perdu. Voici la véritable histoire de Marat Sade de Peter Weiss. A vous de dissocier l’imaginaire de la réalité ! La pièce se déroule dans l’Hospice de Charenton. C’est là où le marquis de Sade est incarcéré. Il a obtenu l’autorisation de Coulmier le directeur de l’Hospice de mettre en scène des pièces de théâtre avec un groupe d’internés. Et pourquoi ne pas montrer la mort de Jean-Paul Marat, l’Ami du Peuple ?  Tiens le 13 Juillet ! Vas-t’on voir Marat dans sa baignoire lardé de coups de couteau par Charlotte Corday ? C’est une histoire de fous qui se plaisent à jouer des rôles de curés défroqués ou de prostituées. C’est bien cela ! Une pièce dans la pièce !

Mais Coulmier va-t’il laisser le Marquis de Sade infecter l’Hospice de ces sentiments révolutionnaires ? Le changement c’est maintenant ! Il faut que ça change ! C’est ce qu’on entendait au pied de l’échafaud.  Il faut que ça change ! Vous êtes sûr ? Sade et Marat ont de quoi engager le débat. Accrochez-vous !

Mais quelle est la véritable nature de la révolution ? Telle est la question !  Pouvoir et abus sont-ils synonymes ? La fin justifie t’elle les moyens ?

Aux armes ! C’est Marat Sade de Peter Weiss qui arrive.

P.B La Compagnie de la Bobine

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment