Marat-Sade à la Bobine : le théâtre, c’est pas du cinéma !

affiche film marat sade Marat-Sade en 2014 : le théâtre, c'est pas du cinéma !On va parler Cinéma et Théâtre. Ceux d’entre-vous qui sont à l’affût de la scène se sont déjà renseignés. Ils savent maintenant que Marat-Sade est une pièce de Peter Weiss, qui a été ensuite adaptée au cinéma. Ce film aurait pu s’appeler « La persécution et l’assassinat de Jean-Paul Marat interprété par les détenus de l’asile de Charenton sous la direction de Monsieur de Sade ». Mais le cinéma, ce n’est pas du théâtre, car il faut donner en deux secondes, toute l’information disponible aux spectateurs qui n’auront peut-être moins d’un mois, si ils ont de la chance pour aller voir le fameux long-métrage. Et hop ! Voilà Marat-Sade ! Peter Weiss avait sûrement pensé à faire passer un tas de messages répondant aux préoccupations de l’époque. Il y a cinquante ans, la plupart des esprits avaient des ambitions et des rêves de paix sur terre, de non-violence et de sexualité sûrement très éloignés de ceux de notre quotidien. Avant que ceux qui savent, arrêtent de suivre, il faut préciser pour la plupart d’entre vous que Marat-Sade a été adaptée au cinéma par Peter Brook en 1967.

Le théâtre ce n’est pas du cinéma qui fige pour l’éternité l’odeur d’une époque. Un film, vous aimez ou détestez ! Mais, pour une même troupe de théâtre avec le même metteur en scène, vous pourrez aimer ou détester la représentation en fonction de la mise en scène. C’est à vous d’être au diapason du metteur en scène qui doit renifler l’air de son époque et être en avance sur son temps d’au moins une nano-seconde pour pouvoir vous surprendre et vous faire sursauter.

Marat-Sade à la Bobine : le théâtre, c’est pas du cinéma ! Mais, maintenant, vous pouvez si vous le souhaitez allez renifler l’air d’une autre époque. Bob vous ouvre les portes. C’était en 1967 à San-Francisco.

P.B La Compagnie de la Bobine

)

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment