Théâtre amateur ou théâtre amateur ? C’est là la question

Théâtre amateur ?

Théâtre amateur ou théâtre amateur  - photo PB La Compagnie de la BobineLorsqu’un metteur en scène d’une troupe de théâtre amateur me demande combien de spectateurs la Compagnie de la Bobine peut accueillir à chaque représentation, je n’ai rien à cacher et ne dis que la vérité. La réponse est, pour la saison écoulée, entre trente-cinq et cent-vingt âmes à chaque représentation. Je ne cherche nullement à pondérer ces chiffres en fonction de l’âge du capitaine, des jours de la semaine, ni même de la capacité de la salle. Vous savez bien, qu’entre le mardi et le samedi, on peut être tenté de rester sur son canapé ici, sur notre territoire, car ici, on n’est pas à Paris, car ici aussi, l’offre culturelle souvent de qualité, se démène à faire sortir les habitants de leurs canapés. Présentement, la réponse donnée à mes chiffres me laisse dans un état de perplexité léthargique. C’était du genre : « Nous, on fait beaucoup plus ».

Que ma perplexité ne me rende pas à vos yeux plus candide que je ne le suis vraiment. Je suis comédien (amateur), ne l’oubliez pas ! Nous, les amateurs de la Compagnie de la Bobine, nous acceptons d’être critiqués, comme on critique une troupe de théâtre professionnelle et nous n’acceptons à ce titre aucun passe-droit.  Car toute critique est constructive quand elle permet d’avancer. Mais elle ne sert à rien si elle est ancrée dans le refus de reconnaissance de tel ou tel genre théâtral. Combien de fois ai-je entendu « c’était bien, mais j’accroche vraiment pas avec le théâtre contemporain. » On peut se dire finalement que d’être critiqué, cela veut déjà dire qu’on est venu nous voir et ça, c’est important de le dire.  Avoir fait l’effort de quitter son canapé !

Quand une troupe amateur veut venir comparer le nombre de spectateurs sans jamais aborder le contenu, mon courroux n’est pas négociable. Théâtre amateur ou théâtre amateur ? Vous voyez où je veux en venir ? Quand l’intention est de faire du chiffre, certains n’hésitent à développer des stratagèmes destinés à attirer dans la salle le cercle d’abonnés qui ne souffrira pas la nouveauté. Tout cela me fait sourire à sec.

Théâtre amateur ou théâtre amateur ? A vous de répondre à la question.

P.B La Compagnie de la Bobine

 

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment