La Bobine : théâtre amateur à Saint-Quentin en Yvelines

Théâtre amateur : La Grande-Magie - copyright La Compagnie de la BobineL’une des caractéristiques, l’une des certitudes de la Compagnie de la Bobine, compagnie de théâtre amateur, c’est bien entendu être prête à déchiqueter toutes vos vérités.

Je vous rassure, cette profession de foi s’applique en premier lieu à moi-même, le premier de tous les hallebardiers, mais aussi aux membres de la Troupe et à tous ses amants qui suent de tous leurs pores pour trouver un nouveau chemin vers la jouissance de leurs esprits. Ce ne sont pas des menaces mais faudrait pas venir me chercher. Les marchands du temple ont déjà essayés. Il en reste un ou deux toujours assis, cherchant à calculer comment leur couronne de cire pourrait encore briller. Moi, j’ai déjà une centaine de croix sur mon calendrier. Mes mains sont toujours transpercées de ses énormes clous de charpentier qui laissent perler sur le sol des litres de matière orgasmique. Ce qui nous anime, c’est la recherche du plaisir, quelque soit le partenaire, quelque soit le projet. 

Le théâtre amateur, c’est avant tout aimer sans prochain. Mais ne pas penser à l’avenir, et vivre l’instant présent reste un chemin de croix, dans ce monde de calculs et d’objectifs quantifiés. Aujourd’hui je suis à la Bobine, et je multiplie les amitiés. Mais qu’est-ce que je fais sur terre ? Mais pourquoi suis-je né ? Ce sont les questions essentielles qui nous font avancer ou disparaître. Et on peut tous trouver l’éternité en recherchant les moyens d’y accéder. Mais ceux qui mettent leurs képis pour nous montrer la voie, c’est pas pour moi, je ne marche pas au pas de l’oie. Le théâtre amateur doit rester un plaisir, et ne pas être un moyen de prendre une revanche sur la vie. Un seul geste, un seul mouvement, c’est une expérience à renouveler mais sans généraliser à outrance. Nous avons tous des neurones je crois, et je crois qu’il faut s’en servir sinon c’est la sclérose généralisée.

Qu’on se le dise la Bobine n’est à personne, terrain miné, mais pour y accéder, passez par derrière, par la petite porte.

La Bobine tourne et tourne sur elle-même et n’a qu’un seul objectif : vous faire sortir de vos canapés et vous asseoir dans les salles qui accueillent les agitateurs de nos cellules grises.

P.B La Compagnie de la Bobine

 

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment