Marat-Sade : La Persécution et l’Assassinat de Marat à Saint-Quentin

Jean-Paul Marat Marat-SadeMarat ? Marat-Sade ? La Persécution et l’Assassinat de Marat ? La Persécution et l’Assassinat de Jean-Paul Marat ?

C’est le titre de votre prochaine création ? A Saint-Quentin en Yvelines ? C’est sûr ? A force de réduire le nom de la pièce il ne va plus rester grand chose. Ben voilà, je tire le fil et la Bobine s’emmêle et là, je découvre le nom complet de cette pièce écrite par Peter Weiss : La Persécution et l’Assassinat de Jean-Paul Marat représentés par le groupe théâtral de l’hospice de Charenton sous la direction de Monsieur de Sade. Pourquoi pas Marat-Sade ? C’est pas comme ça qu’on dit ? Et puis, vous n’allez pas encore changer d’avis et nous trouver une nouvelle pièce avec un auteur inconnu ? Gombrowicz ? De Fillippo ? Cormann ?

Marat ? Marat-Sade ? Mais, c’est quoi cette pièce ?  Parce que vous avez le chic vous les Bobineaux de vous engouffrer là, où les traces sont juste fraîches, de sauter à pieds joints dans la fosse aux crotales, là, où il n’y a que des coups à prendre, parce que vous savez nous surprendre. Vous aimez souffrir ? Vous aimez défricher ? Vous aimez découvrir ce que vous ne connaissez pas, ça on le sait. Parce que chaque fois qu’on va voir vos créations on en prend plein la tête, soit qu’on y est pas préparé, soit que nos émotions nous submergent dès la première scène.

Parce que vous aimez réfléchir à ce que vous faites, parce ce que vous aimez faire découvrir aux spectateurs ce qu’ils n’auront que très peu de chances de découvrir au fond de leur canapé. Le fameux canapé ! Cette année, ça c’est sûr, on va encore quitter nos canapés et partir à la découverte de la nouvelle création de la Bobine. Cette année, on joue donc Peter Weiss, écrivain et dramaturge allemand, je vous en reparlerai, ça c’est sûr !

Marat ? Marat-Sade à Saint-Quentin en Yvelines ? Oui, c’est pour bientôt ! Mais tout d’abord, laissez-moi vous dire qu’on réduira le titre de cette pièce. Rendez-vous en 2014 et on vous donnera tous les détails : le mois, le jour et l’heure.

Mais, finalement, on l’appellera comment cette pièce ? Marat ?  Marat-Sade ? On vous dira ça dès que possible. Prochaine étape ? Recevoir l’autorisation à jouer.

P.B  La Compagnie de la Bobine

L'assassinat de Marat Photo Luc Roger

L’assassinat de Marat  à Bregenz –  pour en savoir plus, cliquez sur la photo.    Photo Luc Roger

 

Un commentaire

  1. Et Bob ! Tu as oublier de dire que tu avais obtenu les droits !

    Commentaire : Théâtre 78 — 20/01/2014 @ 23 h 31 min

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.