J’écris donc… J’existe (Foutez-moi la paix)

Faut-il en parler après? Faut-il en parler avant? Si j’en parle après, je suis capable de restituer ce que j’ai vu et donc d’entraîner d’autres spectateurs. Mais une fois que j’ai vu le spectacle, et que j’en tire une critique positive, il n’est pas évident voire impossible d’y entraîner d’autres spectateurs car le spectacle sur notre territoire n’est souvent programmé que pour une à deux soirées. Si mon objectif est de partager mes meilleurs moments de spectacles et de vous y entraîner, l’objectif ne sera pas atteint à court terme. C’est un travail de longue haleine, dans l’espoir qu’un jour vous puissiez vous rappeler de la poussière de notoriété que j’avais commencé à distiller. Et même si certaines scènes peuvent accueillir une compagnie deux à trois jours, et que j’y assiste le premier jour, il me faut quand même le temps de rassembler mes idées, puis de les souffler sur la toile en ayant bien vérifié (merci Jola) que l’accord du participe passé a été respecté et qu’aucune coquille ne s’est glissée dans ces quelques lignes sensées vous faire vibrer.

C’est décidé! C’était déjà décidé! Et puis je ne suis pas le seul contributeur à pouvoir écrire sur ce site. Dorénavant, j’essaierai d’en parler avant et après. Justement cela tombe bien, il y a quelques jours, je vous ai parlé de la Compagnie Garde-Fou qui donnait son prochain spectacle à la Salle de la Tour les 18 et 19 février. C’est donc régularisé! Maintenant, parlons des nouveautés que je vais vous engager à aller découvrir. Le 9 mars prochain, toujours au Prisme à Elancourt, vous pouvez aller voir Pierre Notte (encore lui !) dans J’existe (Foutez-moi la paix!). En apéritif , vous pouvez cliquer sur la vidéo ci-dessous. J’y serai !

P.B La Compagnie de la Bobine

J’existe (foutez-moi la paix) de Pierre Notte -… par

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment